Les actualités de la formation professionnelle

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

1- Donner à chacun les moyens de se former et de retrouver un emploi

2- Sécuriser les parcours professionnels en permettant à chaque Français de bénéficier d’un « capital formation » qui remplacera les dispositifs existants (CPF, CIF…) et permettra de rationaliser et de débureaucratiser les fonds de la formation professionnelle, en donnant à chaque salarié et à chaque demandeur d’emploi l’opportunité de se construire une carrière et de se prémunir contre l’inactivité.

Lien : https://www.fillon2017.fr/projet/assurance-chomage-formation/

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

1- premier engagement fondamental : faire accéder à la formation ceux qui en ont le plus besoin (jeunes insuffisamment qualifiés, salariés en réinsertion, chômeurs de longue durée, femmes cherchant un emploi après une maternité, salariés de PME et de TPE, etc.
2- second engagement : les secteurs prioritaires de la formation devront être les métiers associés aux technologies de pointe que je préconise pour le grand chantier de demain (transports à grande vitesse, voitures électriques et à hydrogène, nucléaire de quatrième génération et fusion, numérique, étude des sols, robotique, dépollution, etc.).
3- troisième engagement : soumettre les organismes de formation à un réel contrôle des compétences et des parcours.
4- quatrième engagement : assurer que le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) puisse remplir efficacement ses deux missions fondamentales, la péréquation et la requalification des salariés et des demandeurs d’emploi ;
5- le compte personnel d’activité (CPA) intègre désormais un vrai droit à la formation tout au long d’une vie, attaché à la personne. Le grand service public de l’emploi et de la formation à guichet unique que je mettrai en place définira les priorités de la formation, avec la participation des entreprises et des ayant-droits, salariés, chômeurs et indépendants. Des comptes de formation individuels seront ainsi ouverts. Dans un contexte de veille d’emplois, assurée par les services du Plan, en coordination avec les Agences économiques régionales, et d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), scolarisation et formation professionnelle se renforceront mutuellement en participant à l’anticipation des métiers à venir. Cela contribuera à créer un encadrement permettant de mettre un terme aux plus graves abus des organismes de formation actuels.

Lien : http://www.cheminade2017.fr/Enseignement-et-formation-professionnels

 

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

1- Mettre en place une allocation d’autonomie pour ceux qui suivent une formation qualifiante.
2- Remplacer les « emplois d’avenir » par un « contrat jeune » d’une durée de cinq ans, dans le secteur non marchand et public, ouvrant droit à une formation qualifiante en alternance ou à une préparation aux concours de la fonction publique.
3- inclure la formation professionnelle « dans le service public de l’enseignement professionnel ». Elle devrait être orientée vers les travailleurs peu qualifiés et les chômeurs.

Lien : http://www.institutmontaigne.org/presidentielle-2017/candidats/jean-luc-melenchon/

4- Refonder l'organisation de la formation professionnelle des adultes et la formation continue, et l'inclure dans le service public de l'enseignement professionnel. Elle doit d'abord profiter aux travailleurs pas ou peu qualifiés et aux chômeurs

User Rating: 0 / 5

Star InactiveStar InactiveStar InactiveStar InactiveStar Inactive

1-Développer massivement l’alternance (contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation) dans l’artisanat, le secteur public et privé et rendre la formation professionnelle plus efficace, moins opaque et moins coûteuse.

2- Rendre la formation professionnelle plus efficace, moins opaque et moins coûteuse. » Le projet de « chèque formation » financé par les contributions des entreprises, défendu jusqu’en 2012, n’apparaît plus, soit parce qu’il est abandonné, soit parce que le format choisi pour le programme de cette année est plus concis.

Lien : https://www.marine2017.fr/programme/